Instruments

Le tambourin

Le tambourin est le plus petit des tambours. Ce ne sont pas les mêmes que ceux à clochettes avec lesquels tu jouais à l’école! Dans la samba, les tambourins n’ont pas de clochettes et sont frappés avec des baguettes composés de multiples tiges flexibles pour produire un son fort et aigu. Le tambourin est un instrument brésilien très commun. Dans la samba il est utilisé pour marquer des temps forts donc ce sont de bons instruments pour commencer à jouer de la samba et apprendre les morceaux.

Agogo

Agogo signifie ‘cloche’ et c’est probablement le plus ancien des instruments de samba. L’agogo est originaire d’Afrique et a une signification rituelle dans le candumble (qui est à l’origine de la plupart des rythmes de samba) qui était interprété principalement par des personnes amenées en Amérique du Sud comme esclaves. L’agogo est composé d’au moins deux cloches de vache reliées entre elles. Il est frappé par un baguette en bois et c’est le seul instrument « mélodique » de la samba.

Shaker

Avec son chuintement constant, le shaker (aussi appelé chocalho) remplit le morceau et lui donne son atmosph§re propre. Il peut sembler facile à jouer mais il faut une bonne technique et beaucoup d’endurance ! Les deux types de shakers les plus courants sont le rocar et le ganza. Le rocar est composée d’une multitude de petits disques métalliques fixés à un bâton. On dirait le Père Noël en balade. Le ganza est un tube cylindrique en métal rempli de perles ou de boules de métal pour créer un joli chuintement. Les ganzas ont tendance à sonner moins fort que les rocars. Dans les groupes de samba traditionnels, les chocalhos forment une sorte de couche sonore qui accompagne la samba. Après les breaks, ils font souvent une petite pause, arrivant dans le morceau un peu plus tard que les autres instruments – complétant le morceau et apportant une sorte de moment d’ « admiration ». Dans les morceaux et la pratique RoR, leur rôle (de former la couche sonore, sur laquelle est basée la mélodie) est également joué par les caisses claires.

Repinique


Le repinique ou « repi » ressemble plus à une « vraie » batterie et produit un son similaire au tambourin mais plus doux et plus tonal. Ce sont généralement les repi et les tambourins qui produisent la « mélodie » des morceaux. Dans les morceaux RoR, il y a quatre coups différents qui peuvent être joués sur un repenique. Certaines breaks d’appel-réponse commencent par un appel du repenique, donc assurez-vous que vous êtes prêt·e pour votre entrée.

Caixa / Caisse claire


La caixa (k-aie-sha) ou caisse claire est un des instruments les plus difficiles à maîtriser mais qui donne au morceau la sensation essentielle du mouvement. La vraie caixa est un peu plus petite que la caisse claire, mais plus épaisse. La caisse de la caixa – contrairement à celle d’une caisse claire – n’est pas constituée d’une bande de spirales métalliques placées contre la peau mais de cordes (style guitare) attachées à la caisse. La caisse claire est plutôt comparable aux caisses claires des fanfares. De notre côté, nous utilisons pour caisse claire des pièces détachées de batteries (parce que ça ne change pas grand chose 😉 ) Une fois que tu as tes deux baguettes qui rebondissent, alors tout roule. Si tu n’as jamais joué de caisse claire avant, n’hésite pas à pratiquer ta motricité pendant un certain temps jusqu’à ce que tu parviennes à jouer les notes rapides de manière égale avec les deux baguettes.

Surdos

Les surdos sont les grosses caisses du groupe. Ils se déclinent en trois tonalités, également appelées low (1), mid (2) et high (3). Le low étant le plus grave et le high le plus aigu. Les surdos créent la base du rythme de la musique. Les surdos ont l’air facile à jouer mais comme ils sont importants pour donner (et garder!) le tempo, il sont plus difficiles qu’ils n’en n’ont l’air.